Lyon 1 – Fiorentina 0 : Lyon à l’expérience

Publié le par Fire man

 

 


Hier soir à Gerland, Lyon a su utiliser toute l’expérience engrangée durant ses précédentes campagnes européennes, pour remporter une victoire importante dans l’optique de la qualification pour les 8èmes.

 

Un calme Olympien.

 

Les Florentins avaient pourtant bien démarrer la rencontre, dans les premières minutes ils ont confisqué le ballon aux lyonnais, mais sans trop pouvoir inquiéter Hugo Lloris. Impuissant, ils sont tombés dans le stéréotype italien et ont commencé à mettrent des coups et faire des fautes, Kim Kallstrom s’en souviendra, à croire qu’il y avait un contrat sur lui. Mais les Lyonnais sont restés très calme, et ont joué avec intelligence en faisant courir le ballon plutôt que de répondre aux coups. A noté qu’hier l’arbitre a été très bon et n’est pas tombé lui non plus dans le piège transalpin, et a même expulsé logiquement Gillardino, juste avant la pause, coupable d’un coup de coude volontaire sur Toulalan.

 

Le réveil lyonnais

 

La seconde période a été une attaque défense, avec un Sébastien Frey héroïque la Fiorentina à tenu jusqu'à la 76 ème minute et le but de Pjanic sur un centre de Kallstrom. Les Lyonnais à 11 contre 10 ont fait une bonne 2ème mi-temps, à noté un Gomis moins en vue que les rencontre précédentes, tout comme Lisandro qui a été plus discret que d’habitude, mais qui a usé la défense italienne par ses courses et ses pressings incessants. On peut souligner le bon match de Cissokho sur son coté qui montre qu’il est meilleur que Grosso, et la bonne rentrée de Govou, qui avait remplacé Bastos sorti sur blessure.

 

 

Mais l’homme du match est sans aucun doute la Toule, placé en défense centrale aux cotés de Cris pour palier la blessure de dernière minute de Bodmer, Jeremy Toulalan à fait un très grand match. Au four et au moulin comme à son habitude, il a été bon dans le jeu de tête, dans ses interventions et a très bien coupé les trajectoires, il à même apporter le danger en relançant balle au pied. Bref un match complet, qui va peut être donner des idées à Puel, et pourquoi pas à tonton Raymond.

 

Pour conclure on peut dire que Lyon, à l’image de Milan contre Marseille à fait le métier, et c’est imposer en patron, en assurant l’essentiel. Alors j’entends déjà les anti lyonnais qui vont dirent que battre seulement 1 à 0 une équipe réduite à 10 c’est pas terrible. Mais on sait tous qu’une équipe à 10 est toujours plus dure à jouer, car elle est beaucoup plus solidaire, et regroupée en défense, qui plus est une équipe italienne et en ligue des champions.
C’est pourquoi je dis bravo aux Gones qui à l’inverse des marseillais, ont gagné contre leur principale adversaire pour la qualif, même si on peut considérer que Lyon peut aussi battre Liverpool qui l’a seulement emporté 1 à 0 à Anfield contre les Hongrois de debrecen.

Il faut donc retenir la bonne entrée en matière de Lyon en ligue des champions, et une égalité parfaite après les 3 confrontations entre les clubs français et italiens avec une victoire, un nul et une défaite.

Dans les autres confrontations de la soirée, le choc entre L'Inter et Barcelone a accouché d'un match nul 0 à 0, on notera par ailleur la victoire d'Arsenal à l'extérieur.

Publié dans Sport

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article